Hello

Hello

Bienvenue. Ici vous trouverez des avis succins sur mes lectures, des articles autour des livres et sur diverses choses encore. C'est un blog libre, léger, sans prise de tête. Vous pouvez me retrouver ici et . Bonne visite !


mercredi 25 janvier 2017

[Long avis] Phobos



LONG AVIS & SPOIL



Etant donné que Phobos 3 est le dernier tome de cette trilogie (même s'il y a une suite, ce sera juste pour montrer ce qui s'est passé sur terre après apparemment…), il me fallait écrire un article plus complet. Et qui dit + de détails, dit SPOIL. Donc si vous n'avez pas lu ce dernier tome, ne lisez pas cet article, je vous renvoie à mon avis express, qui n'en contient pas > ici.
Car oui le livre entier, bien qu'il soit une excellente lecture, est un scandale !
Je suis très mitigée et je vais vous expliquer pourquoi.

Commençons déjà par le cas de Marcus, mon personnage favori. Son absence dans ce troisième tome est une énorme déception. En plus d'être du gâchis c'est aussi une totale incompréhension ! Je suis restée sous le choc, après ce procès minable que Marcus a subi. Déjà, à ce moment là j'étais effarée par la décision prise par les personnages à son encontre, même s'ils avaient raison d'être en colère je le reconnais… mais alors quand j'ai lu la suite et cette fin... Je vous laisse imaginer ma réaction !
Quelle dureté venant des pionniers, même Léonor m'a déçue. Moi qui avais espoir jusqu'au bout qu'elle réussisse à libérer Marcus, qu'elle fasse quelque chose, se démène pour lui ! Mais non rien. C'est Liz qui s'est battue pour lui et c'est pourquoi, c'est un personnage que j'ai su à nouveau apprécier dans ce tome-ci.

Second choc : Marcus qui est resté un an enfermé dans le noir ! C'est du grand n'importe quoi. Non seulement scientifiquement parlant c'est impossible, l'humain devient fou… donc je comprends pas comment Marcus n'a pas pu tenter de sortir… mais en plus Léonor n'est pas venue lui rendre visite une seule fois ! Est-ce une blague ?
Alors certes il aurait été complice en ayant eu connaissance du rapport Noé, mais que je sache, il n'a tué personne au final. En revanche les autres pionniers n'hésitent pas à manger dans la main de Serena, par relâchement. Ils pardonnent celle qui est à l'origine de tout cela, mais pas Marcus ?!
Le comble du comble, c'est cette mascarade sur sa prétendue mort, ce faux mannequin qu'ils font à base de poussières rouge. Pas crédible pour un sous ! Comment à la caméra personne n'a pu voir qu'il s'agissait d'un faux ? C'était tiré par les cheveux.

A la fin Leonor décide enfin de se réveiller, et de partir à la recherche de Marcus pour lui pardonner. Et qu'est-ce qu'on apprend ? Que Marcus aurait menti pour se faire détester de Léonor, qu'elle puisse vivre une vie tranquille auprès de Mozart sans se soucier de lui et de sa maladie. Là encore c'est du grand n'importe quoi. Mais quel homme se sacrifierait-il à ce point ? Alors qu'il aurait pu vivre ses derniers jours auprès de celle qu'il aime. Mais non, il a préféré croupir dans une chambre durant un an ! Et tout ça pour « épargner » Léonor, alors que ça n'a fait que l'attrister (et moi avec).
Et le pire, c'est qu'il meurt de sa maladie juste après avoir tout avoué à Léonor…
Je suis dégoûtée par cette fin, dégoûtée que Marcus termine ainsi. D'ailleurs j'avais encore espoir qu'il survive à sa maladie et embarque dans le cupido mais que nenni. Je suis horriblement déçue !

Parlons également de Kenji, garçon qui commençait à m'intriguer et m'intéresser. Mais une fois de plus l'auteur est parti en vrille, et a emmené dans sa chute le jeune japonais. Lui aussi est parti vadrouiller sur mars, et est porté disparu. Je pensais naïvement qu'il réapparaitrait, mais le vaisseau est bel et bien parti sans lui.
La motivation qui pousse Kenji à partir est complètement absurde, je n'ai pas compris qu'elle était ce délire de secte qui ne tient pas la route.

Quant aux clones de Serena je trouve ça totalement tiré par les cheveux, ça tient du fantastique je n'ai pas saisi ce que ça faisait là.
Ni le coming out de Samson, mais que je sentais venir dès le tome 2. Je me doutais que l'auteur nous placerait un gay dans l'histoire, car oui, ça en devient une mode. Or là, ça n'avait aucun intérêt. Et je n'ai d'ailleurs pas du tout aimé Safia, qui, dans ce troisième tome, jouait trop les adultes.

Autre chose qui m'a dérangé, c'est le passé de Marcus, plusieurs fois évoqué, avec la femme qui gère eden food et qui aurait eu son enfant sans qu'il le sache. En tout cas c'est ce que j'en ai déduit. Peut être en apprendrais-je davantage dans Phobos Origines, mais je trouve ça très dommage que si c'était une femme qu'il a connu qu'elle ne soit pas mise assez en avant. Surtout que Marcus meurt et il aurait été intéressant de l'entendre s'exprimer là-dessus. En tout cas ça me rend très curieuse de lire le tome HS.

Beaucoup de questions sans réponse, comme la mystérieuse créature, le départ de Kenji, les cobayes morts lors de la grande tempête, la fameuse maladie de Kelly et de Marcus… j'espère en savoir plus dans le prochain tome.

Pour conclure, je suis extrêmement déçue par l'absence de Marcus dans ce dernier tome, par sa mort, par son passé qu'on entrevoit rapidement. Car malgré le mauvais comportement de Léonor, j'aimais leur couple… et je n'en ai pas assez profité ! Je n'apprécie pas celui qu'elle forme avec Mozart, sachant ce qu'il a fait à Harmony (et pour quelle raison a-t-il fait ça ? On ne sait pas), puis il a trahi Léonor en l'enfermant, même si c'était par amour… je n'aime pas cette vision de l'amour qu'il possède.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Donne ton impression !